Adieu Majesté

01664844 – SPECIAL PRICE APPLIES – CONSULT CAMERA PRESS OR ITS LOCAL AGENT. British monarch HM Queen Elizabeth II pictured in Clarence House, London, July 1951. *** Local Caption *** HM Queen Elizabeth II

Élisabeth II  
née le  à Londres et morte le  au château de Balmoral en Écosse, est reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord ainsi que de quatorze autres États souverains, appelés royaumes du Commonwealth, et de leurs territoires et dépendances, du  à sa mort.

Dans le monde francophone, elle est souvent désignée comme la « reine d’Angleterre », bien que cette appellation soit juridiquement obsolète depuis la fin du royaume d’Angleterre en 1707.

À sa naissance, elle est troisième dans l’ordre de succession au trône après son oncle et son père. En 1936, son oncle devient roi mais abdique quelques mois plus tard, laissant le trône à son frère cadet. La princesse Élisabeth devient alors, à l’âge de 10 ans, l’héritière présomptive de la Couronne britannique. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle s’enrôle au sein de l’Auxiliary Territorial Service. Le , elle épouse Philip Mountbatten, prince de Grèce et de Danemark, avec qui elle aura quatre enfants : Charles, prince de GallesAnne, princesse royaleAndrew, duc d’York et Edward, comte de Wessex.

Elle accède au trône britannique à la mort de George VI, le , à l’âge de 25 ans. 

Son couronnement, le , est le premier à être retransmis à la télévision. Elle devient la souveraine de sept États indépendants du Commonwealth : l’Afrique du Sud, l’Australie, le CanadaCeylan, la Nouvelle-Zélande, le Pakistan et le Royaume-Uni. Entre 1956 et 2021, le nombre de ses royaumes diminue, car des territoires obtiennent leur indépendance et certains royaumes deviennent des républiques. En plus de l’Australie, du Canada, de la Nouvelle-Zélande et du Royaume-Uni susmentionnés, Élisabeth II est, en 2022, reine d’Antigua-et-Barbuda, des Bahamas, du Belize, de la Grenade, de la Jamaïque, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, de Saint-Christophe-et-Niévès, de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, de Sainte-Lucie, des Îles Salomon et des Tuvalu.

AIR LEGEND les 10 et 11 Sept 2022

« Le rêve n’a pas d’âge et le ciel le sait.
Rien n’est plus merveilleux que l’imaginaire de l’aviation avec ses héros, ses récits et ses appareils légendaires.
Pourtant, peu de rendez-vous, peu de spectacles aériens proposent des plateaux d’exception offrant à chacun une rencontre avec cette histoire qui nous semble si proche.
Ceci a donné naissance aux meetings aériens AIR LEGEND.

Christian Amara
Directeur Général

Lien de billetterie :

https://airlegend.fr/billetterie/

Il y a 78 ans à la mémoire de nos libérateurs.

Mon père André LELOUP avait 23 ans ce 15 août 1944 et il débarquait en Provence avec son bataillon.

Le 15 août 1944, à 8h, les Alliés débarquent en Provence, sur dix-huit plages entre Toulon et Cannes. Aux côtés des troupes anglo-saxonnes figure un puissant corps d’armée constitué de 260 000 Français sous le commandement du général Jean de Lattre de Tassigny. C’est le troisième débarquement après ceux de Sicile et de Normandie.

Le débarquement proprement dit se déroule plutôt bien, car une bonne partie des troupes allemandes ont été rappelées vers le front de Normandie, ouvert deux mois plus tôt. Toutefois, la prise de Marseille et de Toulon va se heurter à une forte résistance de l’occupant.  

Les troupes françaises remontent vers Toulon après être débarquées près de Saint-Tropez (photo : ECPAD)

Un soutien bienvenu à Overlord et à la libération de la France

Baptisé Anvil (« Enclume ») puis Dragoon (« Dragon »), le débarquement de Provence est placé sous le commandement du général Alexander Patch, qui commande la VIIe Armée américaine. Pour la première fois intervient aussi une véritable armée française, sous les ordres du général  Jean de Lattre de Tassigny

Forte de 260 000 hommes, elle est constituée de volontaires de la France Libre et surtout d’anciens soldats de l’armée d’armistice, qui étaient aux ordres de Vichy. Elle recense aussi des conscrits d’Afrique du Nord, « pieds-noirs » et musulmans à part égale. Pendant que les Anglo-Saxons s’engouffreront dans la vallée du Rhône, c’est elle qui va conduire l’assaut contre Toulon et Marseille.

Une progression plus rapide que prévu

En deux jours, 115 000 hommes touchent terre. L’assaut a été si rapide que les Allemands ont eu à peine le temps de réagir et l’on ne comptera que quelques dizaines de victimes parmi les Alliés.

Dès le 19 août 1944, les Allemands reçoivent de leur hiérarchie l’ordre de se replier, à l’exception des garnisons de Toulon et Marseille qui ont ordre de résister coûte que coûte.