Noël dans 30 jours

Aidons nos associations 

ADPEVM

Bonjour à tous, 

l’Association des Parents d’Elèves Voisenon Montereau sur le Jard organise une vente de chocolats pour mettre au pied du sapin que l’on vend, et comme pour les sapins, nous passons par un artisan local “Des Lis Chocolat” présent sur 4 villes de seine et marne dont Melun et qui travaille sur des productions locales.
 
Vous trouverez en pièce jointe le catalogue qui fait office de bon de commande. Vous pouvez soit imprimer les pages désirées ou bien recopier sur papier libre ce que vous désirez. Merci de bien noter vos coordonnées: adresse, et numéro de téléphone afin d’assurer la livraison à votre domicile. La commande est à retourner avec le règlement dans l’une de nos boîtes aux lettres aux abords des écoles.
 
Pour les chocolats, la commande doit être passée pour le 30 novembre. 
Pour les sapins, les commandes peuvent se faire jusqu’une semaine avant la date de retrait choisie.
 
N’hésitez pas à gâter votre entourage et/ou leur faire suivre le catalogue.
 
Portez vous bien, 
 
Pour L’ADPEVM
Camille Kerromès
Présidente
Catalogue-Noël-2020-pour-les-enfants

Bon-de-commande-Sapins-2020-vf

Commémoration du 11 novembre

Journée nationale du 11 novembre 2020 relative à la commémoration de la Victoire et de la Paix et d’Hommage à tous les morts pour la France

Mise à jour  : 04/11/2020 - Auteur : La Rédaction - Direction : DICoD

 

Compte-tenu de la situation exceptionnelle liée à l’état d’urgence sanitaire et aux mesures de confinement, Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants, indique que les cérémonies du 11 novembre 2020 se dérouleront selon les modalités suivantes.

Une cérémonie, présidée par le Président de la République, aura lieu le matin à Paris, à l’Arc de Triomphe, en présence d’un nombre très restreint d’autorités civiles et militaires. Elle revêtira cette année une dimension particulière en marquant le 100e anniversaire du choix du Soldat inconnu. Cette cérémonie nationale ne sera pas ouverte au public mais sera retransmise en direct à la télévision.

Le Président de la République présidera en fin d’après-midi dans les mêmes conditions une cérémonie au cours de laquelle Maurice Genevoix entrera au Panthéon.

Dans l’ensemble des départements ainsi que dans les territoires d’Outre-mer, les préfets et hauts commissaires organiseront une cérémonie au monument aux morts de la commune chef-lieu dans un format restreint et en respectant strictement les mesures de distanciation. Cette cérémonie ne sera pas ouverte au public.

Dans les communes, les maires pourront organiser, en format très restreint et en respectant strictement les mesures de distanciation, un dépôt de gerbe au monument aux morts. Cette cérémonie ne sera pas ouverte au public.

Hommage à Samuel PATY le 2 novembre 2020

La lettre de Jean JAURES aux Instituteurs e Institutrices

Aux Instituteurs et Institutrices 

Vous tenez en vos mains l’intelligence et l’âme des enfants ; vous êtes responsables de la patrie. Les enfants qui vous sont confiés n’auront pas seulement à écrire et à déchiffrer une lettre, à lire une enseigne au coin d’une rue, à faire une addition et une multiplication. Ils sont Français et ils doivent connaître la France, sa géographie et son histoire : son corps et son âme. Ils seront citoyens et ils doivent savoir ce qu’est une démocratie libre, quels droits leur confère, quels devoirs leur impose la souveraineté de la nation. Enfin ils seront hommes, et il faut qu’ils aient une idée de l’homme, il faut qu’ils sachent quelle est la racine de toutes nos misères : l’égoïsme aux formes multiples ; quel est le principe de notre grandeur : la fierté unie à la tendresse. 

Il faut qu’ils puissent se représenter à grands traits l’espèce humaine domptant peu à peu les brutalités de la nature et les brutalités de l’instinct, et qu’ils démêlent les éléments principaux de cette œuvre extraordinaire qui s’appelle la civilisation. Il faut leur montrer la grandeur de la pensée ; il faut leur enseigner le respect et le culte de l’âme en éveillant en eux le sentiment de l’infini qui est notre joie, et aussi notre force, car c’est par lui que nous triompherons du mal, de l’obscurité et de la mort. 

Eh quoi ! Tout cela à des enfants ! — Oui, tout cela, si vous ne voulez pas fabriquer simplement des machines à épeler. Je sais quelles sont les difficultés de la tâche. Vous gardez vos écoliers peu d’années et ils ne sont point toujours assidus, surtout à la campagne. Ils oublient l’été le peu qu’ils ont appris l’hiver. Ils font souvent, au sortir de l’école, des rechutes profondes d’ignorance et de paresse d’esprit, et je plaindrais ceux d’entre vous qui ont pour l’éducation des enfants du peuple une grande ambition, si cette grande ambition ne supposait un grand courage. […] 

Sachant bien lire, l’écolier, qui est très curieux, aurait bien vite, avec sept ou huit livres choisis, une idée, très générale, il est vrai, mais très haute de l’histoire de l’espèce humaine, de la structure du monde, de l’histoire propre de la terre dans le monde, du rôle propre de la France dans l’humanité. Le maître doit intervenir pour aider ce premier travail de l’esprit ; il n’est pas nécessaire qu’il dise beaucoup, qu’il fasse de longues leçons ; il suffit que  tous les détails qu’il leur donnera concourent nettement à un tableau d’ensemble. De ce que l’on sait de l’homme primitif à l’homme d’aujourd’hui, quelle prodigieuse transformation ! et comme il est aisé à l’instituteur, en quelques traits, de faire sentir à l’enfant l’effort inouï de la pensée humaine ! […] 

Je dis donc aux maîtres, pour me résumer : lorsque d’une part vous aurez appris aux enfants à lire à fond, et lorsque d’autre part, en quelques causeries familières et graves, vous leur aurez parlé des grandes choses qui intéressent la pensée et la conscience humaine, vous aurez fait sans peine en quelques années œuvre complète d’éducateurs. Dans chaque intelligence il y aura un sommet, et, ce jour-là, bien des choses changeront. 

Jean Jaurès, La Dépêche, journal de la démocratie du midi, 15 janvier 1888.

 
 

COVID 19 en Seine et Marne

© La République de Seine e Marne
Par Audrey GruazPublié le 

Covid-19 : le port du masque est obligatoire partout en Seine-et-Marne

Le préfet de Seine-et-Marne vient de rendre obligatoire le port du masque sur la voie publique partout en Seine-et-Marne.

Le port du masque est désormais obligatoire dans 99 communes en Sarthe.
Le port du masque est désormais obligatoire partout en Seine-et-Marne. (©Illustration Adobe Stock)

Le préfet de Seine-et-Marne vient de rendre obligatoire le port du masque partout en Seine-et-Marne, sur la voie publique. Toutes les communes sont concernées.

Le masque est également obligatoire dans tous les lieux ouverts au public sur l’ensemble du département.

Le port du masque est désormais la règle depuis ce vendredi 30 octobre et jusqu’au 1er décembre, soit sur la durée du confinement décidé par le gouvernement.

À lire aussi

Obligatoire partout et pour tous, sauf…

Quelques exceptions toutefois modèrent cette nouvelle règle. Ne sont pas concernés : 

  • Les enfants de moins de 11 ans
  • Les personnes circulant dans un véhicule (conducteurs et passagers)
  • Les cyclistes
  • Les usagers de deux-roues, dès lors qu’ils portent un casque avec une visière abaissée
  • Les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical
  • Les personnes pratiquant une activité sportive

Le nouvel arrêté entre en vigueur dès ce jour, vendredi 30 octobre.