Masque obligatoire à partir de lundi : les zones concernées en Ile-de-France

®le Parisien

Longtemps présenté comme « inutile » par les autorités, le masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos le 20 juillet.
Depuis une semaine, les préfets sont autorisés à l’imposer à l’extérieur «lorsque les circonstances locales l’exigent».
Depuis, de nombreuses communes l’ont déjà mis en place comme :

 

Nice, Rennes, Lille, Nice, Marseille, ou encore La Rochelle.

Dès Lundi 10 août zones avec masque obligatoire dès 11 ans

PARIS Intra-muros

®le Parisien

Voici la liste des lieux concernés à Paris :
Arrondissements du centre
– rue Montorgueil
– marché des Enfants Rouges
– rue Rambuteau
– rue de Bretagne
– rue des Francs Bourgeois
– rue Saint-Honoré
– rue de Montmartre

5ème et 6ème arrondissements
– rue Mouffetard
– rue de Buci
– rue de Seine
– rue Mazarine
– rue Jacques Callot
– rue Princesse
– rue des Canettes
– rue Guisarde
– marché Saint-Germain
– jardin Tino Rossi

7ème arrondissement
– rue Clerc
– marché de l’avenue de Saxe

9ème arrondissement
– rue des Martyrs
– rue Cadet
– marché alimentaire d’Anvers

10ème arrondissement
– rue de Metz
– boulevard de Strasbourg
– rue du Château d’Eau entre Faubourg St Martin et Faubourg St Denis
– rue Cail
– rue Perdonnet
– rue Philippe de Girard
– place Ian Karski
– rue Louis Blanc dans sa portion entre la place Karski et le Faubourg Saint-Denis
– rue du Faubourg Saint-Denis
– rue Lucien Sampaix
– rue de Lancry
– rue des Vinaigriers
– quais du Canal Saint-Martin (Jemmapes et Valmy)

11ème arrondissement
– rue de la Roquette
– rue de Lappe
– rue Keller
– rue Daval
– rue Jean-Pierre Timbaud
– marché de Belleville
– rue Oberkampf

12ème arrondissement
– Bercy-Village
– Cour Saint-Emilion
– marché d’Aligre

13ème arrondissement
– quai François Mauriac
– quai de la gare
– Bibliothèque Nationale de France (parvis, marchés et quai)
– marché Maison-Blanche sur l’avenue d’Italie

14ème arrondissement
– rue Daguerre
– rue Raymond Losserand (entre rue d’Alésia et avenue du Maine)

15ème arrondissement
– rue du Commerce
– rue Linois

16ème arrondissement
– rue de Passy
– rue de l’Annonciation

17ème arrondissement
– avenue de Saint-Ouen
– rue de Lévis
– rue Poncelet
– rue Bayen

18ème arrondissement
– marché Barbès
– marché Lariboisière
– marché Ornano
– boulevard de la Chapelle (entre Tombouctou et boulevard Barbès)
– rue des Islettes
– rue de la Goutte d’or
– rue des Poissonniers
– rue Dejean
– rue de Suez
– rue de Panama
– marché Dejean (triangle des rues Poulet, Poissonniers et Dejean)
– marché Porte Montmartre (y compris carré aux biffins)
– marché Ordener
– rue de Steinkerque
– avenue de Saint-Ouen
– boulevard de Clichy
– boulevard du Rochechouart
– marché Poteau (Rue Duhesme – entre Ordener et Poteau)
– marché aux puces de Paris
– rue Riquet (entre Marx Dormoy et Pajol)
– rue de l’Olive
– butte Montmartre (place du Tertre, parvis et marché du Sacré-Coeur, rue Norvins, rue du Mont Cenis)

19ème arrondissement
– quai de la Loire
– quai de Seine
– quai de Marne
– quai de l’Oise jusqu’à l’entrée du parc de la Villette
– rue de Bellevillle
– marché de Joinville
– place des Fêtes
– avenue Secrétan
– avenue Mathurin Moreau
– rue Manin
– avenue Jean Jaurès entre rue de l’Ourcq et Porte de Pantin

20ème arrondissement
– rue des Panoyaux
– rue Victor Letalle
– rue Sorbier (entre la rue Ménilmontant et la rue Juillet)
– belvédère du Parc de Belleville
– boulevard de Belleville
– boulevard de Ménilmontant
– rue de Ménilmontant
– rue des Pyrénées
– rue de Bagnolet
– rue d’Avron
– marché aux puces de la porte de Montreuil

Limiter les contaminations

Cette obligation s’explique par la nouvelle hausse des contaminations à Paris et en petite couronne. Le taux de tests positifs atteint aujourd’hui, selon la préfecture de police, 2,4 % en Ile-de-France contre 1,6 % en moyenne nationale.

« L’incidence est particulièrement importante chez les 20-30 ans. Elle est aussi plus forte à Paris et dans les départements de la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine), ainsi que dans quelques communes du Val d’Oise », explique la préfecture.

Les zones désignées, qui feront l’objet d’une évaluation régulière, sont susceptibles d’évoluer dans les prochaines semaines en fonction de leur fréquentation et de l’évolution de l’épidémie.

Enregistrement Audio du Conseil Municipal du 29 juillet 2020

Le dernier Conseil Municipal se tenait à huis clos avec une retransmission vidéo en direct par suite d’une défaillance technique vous avez été privés de cette émission.

Nous vous adressons l’enregistrement intégral de cette réunion

Enregistrement CM 20200729

Programme :

début de séance appel des présents              0:00:00    à    0:02:25
Approbation PV du 13 juin 2020                     0:02:25    à    0:06:22
Décisions du Maire                                         0:06:22    à    0:13:12
Compte administratif M14                              0:13:12    à    0:20:00
Compte administratif M49                              0:20:00    à    0:24:00
Intégration M49 en M14                                 0:24:00    à    0:27:30
Affectation M14 et M49                                  0:27:20    à    0:32:00
Présentation des comptes du receveur         0:32:00    à    0:45:40
Subventions 2020                                          0:45:40    à    1:01:00
Vote du Budget 2020                                     1:01:00    à    1:34:30
Points de 11 à 13                                           1:34:30    à    1:42:00
Point  14                                                         1:42:00    à    1:54:00
Points de 15 à 17                                           1:54:00    à    2:24:00
Débat                                                             2:24:00   à    2:46:00

Melun Val de Seine le Bureau communautaire 2020-2026

Seine-et-Marne. Louis Vogel réélu président de l’agglomération Melun Val de Seine

Lors du conseil communautaire Melun Val de Seine, les élus ont réélu Louis Vogel, le maire de Melun, comme président de l’agglomération. Il a évoqué les grands projets du mandat. 

Louis Vogel a été réélu président de l'agglomération Melun Val de Seine
Louis Vogel a été réélu président de l’agglomération Melun Val de Seine (©JVC/RSM77)

Ils devaient choisir entre deux candidatures melunaises… Vendredi 10 juillet, le conseil communautaire de l’agglomération Melun Val de Seine s’est réuni à la salle de l’Escale, à Melun. Parmi les principaux points à l’ordre du jour : l’élection du président et de ses adjointsBénédicte Monville, élue d’opposition à Melun et Louis Vogel, le président sortant se sont portés candidats. 

« Institution opaque »

« Après six années à observer le fonctionnement de cette assemblée, je suis très perplexe sur son mode de fonctionnement, a insisté l’élue. C’est une institution opaque pour les habitants alors qu’elle a de plus en plus d’importance avec des compétences comme l’eau et d’autres à venir comme le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI). »

En filigrane, l’élue a évoqué « la concentration de pouvoirs extraordinaires » du maire de la plus grande ville de l’agglomération qui est par « praxie » président de l’agglomération. Évoquant la différence d’intérêts avec les villages et territoires ruraux elle a pointé « le manque de développement harmonieux des logements sociaux à travers le territoire » et rappelé « les risques de l’urbanisation intensive. » 

Bénédicte Monville a présenté sa candidature
Bénédicte Monville a présenté sa candidature (©JVC/RSM77)

Résignée sur l’issue du vote, elle a interpellé les élus. « Je sais que les choses sont faites à l’avance, mais mesurez-vous ce que signifie la poursuite de la politique de ces dernières années pour le territoire ? » Louis Vogel a finalement été élu sans suspens avec 58 voix, contre 9 pour Bénédicte Monville… Un membre de l’assemblée a également voté pour Julien Aguin nouveau Maire de Voisenon,  qui ne s’était pas présenté au scrutin.

Les vice-présidents 
1. Gilles Battail : aménagement de l’espace communautaire.
2. Franck Vernin : schéma des liaisons douces, collecte et traitement des déchets et politique sportive.
3. Françoise Lefebvre : transition écologique et cadre de vie.
4. Pierre Yvroud : assainissement et eaux pluviales.
5. Henri de Meyrignac : politique culturelle.
6. Philippe Charpentier : eau potable et Gemapi.
7. Kadir Mebarek : finances, politique de la ville et santé.
8. Christian Hus : zone d’activités de Villaroche.
9.Thierry Segura : patrimoine, voirie, stationnement, développement numérique et projet de territoire.
10. Willy Delporte : office de tourisme.
11. Lionel Walker : stratégie d’attractivité touristique.
12. Véronique Chagnat : programme de réussite éducative, Cités éducatives et persévérance scolaire.
13. Julien Aguin : développement économique.
14. Olivier Delmer : politique de l’habitat.
15. Alain Truchon : accueil des gens du voyage et services communs.

Dans son discours de présentation, Louis Vogel a quant à lui évoqué un nouveau mandat pour « transformer l’essai. » Selon lui, près de 85 M € ont été investis entre 2014 et 2019, soit une hausse de 40 % en comparaison au mandat précédent.
Economie, développement universitaire et tourisme resteront ses trois grandes thématiques. 

« Nous allons signer une convention entre l’hôpital de Melun et l’université de médecine, première étape pour la création d’un CHU pour le territoire », a-t-il estimé, évoquant aussi l’arrivée prochaine du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers) et la volonté de l’Université Paris-est Créteil de créer à Melun une plateforme de formation dédiée à l’intelligence artificielle.

Projets structurants

Parmi les autres priorités, il a évoqué la nécessité de « doubler voire tripler les 50 km de liaisons douces du territoire » et de créer d’autres stations vélo, à l’image de celle de la gare de Melun. Il a également évoqué « la création d’un fonds de concours afin de permettre aux petites communes de Melun Val de Seine de réaliser des projets structurants. »

Autre promesse du président : « Le pôle d’échange multimodal de la gare de Melun sera intégralement réalisé durant ce mandat. » Première étape de ce chantier titanesque : la destruction de la halle Sernam qui a été entamée et qui permettra, courant octobre, la création d’un parking provisoire de 100 places.

Infos COVID 19, le 20 juillet 2020

On fait le point ce lundi 20 juillet, sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus en France. Où en est l’épidémie de Covid-19 en France ? Selon le dernier bilan, on dénombre 14 morts en milieu hospitalier. La France a passé le cap des 30.000 morts liés au coronavirus et le port du masque devient obligatoire dans les lieux fermés dès ce lundi. Découvrez les dernières mesures mises en place, les nouvelles concernant les réouvertures, les avancées sur les traitements et les derniers chiffres et bilans.
 

Suivez en direct la situation en France ce lundi 20 juillet 2020 concernant la pandémie de Covid-19. Déplacements, ouvertures, distribution de masques, écoles, aides et autres mesures, on suit les avancées.

Les dernières informations  :

Coronavirus : Intermarché veut produire 135 millions de masques par anCoronavirus : le port du masque obligatoire dans les lieux clos dès lundi 20 juillet
Le Premier ministre Jean Castex a annoncé rendre obligatoire le port du masque dans les lieux publics clos “dès la semaine prochaine”. Le port du masque sera obligatoire « dès lundi » en France dans les lieux publics clos pour casser les signaux de reprise de l’épidémie, a confirmé ce samedi le ministre de la Santé Olivier Véran.

Coronavirus : l'Académie de médecine recommande le port du masque obligatoire dès maintenant Coronavirus : la liste des lieux publics clos où le port du masque est obligatoire
En France, le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos en France à compter de ce lundi 20 juillet 2020. Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a dévoilé la liste des lieux concernés. On les découvre. 

Masque de protection : comment éviter la buée sur les lunettes
Coronavirus : port du masque obligatoire, le montant de l’amende en cas de non-respect

En France, le port du masque devient obligatoire dans les lieux clos à partir du 20 juillet 2020. Alors à quelles sanctions faut-il s’attendre en cas de non respect ?